salaire éboueurArgent 

Quel est le salaire d’un éboueur ?

Premier maillon de la chaîne de collecte et de traitement des déchets, l’éboueur joue un rôle important dans le maintien de la propreté de nos villes. Malgré que nous côtoyons régulièrement les éboueurs, nous en savons généralement très peu sur leur métier. C’est pour cela que nous avons décidé de lever un coin de voile sur le salaire des éboueurs.

Comment être éboueur ?

Pour exercer ce métier, il faut disposer de certaines compétences telles que :

La vigilance 

Les éboueurs doivent s’adapter à un environnement en perpétuel changement et sont exposés au risque d’être heurtés, entre autres, par un véhicule. L’éboueur peut se heurter sur un objet comme une boule de remorquage ou le marchepied du camion. Le risque de chute est également présent sur des surfaces glissantes ou accidentées. La prise d’informations sur l’environnement permet à l’éboueur d’anticiper un incident et ainsi s’assurer de faire une collecte efficiente et sécuritaire.

La résistance 

Le métier d’éboueur nécessite un gros investissement physique. En effet, à chaque arrêt du camion de collecte, l’éboueur est chargé de descendre du véhicule et de transporter les sacs poubelles dans la benne. 

La ponctualité 

Les éboueurs sont connus pour être des lève-tôt. La collecte s’effectue dès les premières lueurs du jour. Cela exige donc une certaine préparation. 

Des compétences

Être éboueur demande également un certain savoir-faire comme :

  • Entretenir les équipements de collecte 
  • Entretenir l’espace urbain 
  • Planifier un circuit de voyage
  • Entretenir la voie publique 
  • Maîtriser les règles de salubrité et d’hygiène publique 
  • Maîtriser les types de déchets et les règles de sécurité

 

Quel diplôme pour être éboueur ?

le salaire d'éboueur
Quel est le salaire d’un éboueur ?

Déjà il faut savoir que le métier d’éboueur n’exige pas forcément un diplôme. Toutefois, le marché se transforme actuellement et la tendance est au recrutement de personnel formé

En formation initiale, vous devez obtenir un CAP propreté de l’environnement urbain, option collecte et recyclage. Le diplôme s’obtient 2 ans après le brevet d’étude. 

II est possible d’obtenir un bac professionnel en gestion des pollutions et protection de l’environnement. Ce bac est obtenu deux ans après un CAP ou 3 ans à la suite d’un brevet d’étude. Un bac pro permet d’obtenir plus de responsabilités et plus d’avantages. 

Avec une Formation Initiale Minimum Obligatoire (FIMO), un éboueur peut devenir conducteur des camions de ramassage.

Quel est le salaire d’un éboueur ?

Le salaire d’un éboueur varie du SMIC à 2100 €. Dans la fonction publique, le salaire d’un éboueur diffère en fonction du grade, de l’ancienneté et de l’échelon. En dehors du traitement principal, l’éboueur perçoit des indemnités et des primes en fonction de sa situation familiale, son lieu de travail et son ancienneté. Il existe également des primes versées en fonction des conditions de travail.

Comment devenir éboueur sans diplôme ?

Devenir éboueur sans diplôme est possible, car il est possible de se former auprès de l’employeur

La formation continue des éboueurs concerne tous ceux qui sont en activité qui souhaitent obtenir de nouvelles compétences. Cependant, les employeurs rechignent de plus en plus à recruter des éboueurs sans formation professionnelle. Dans le meilleur des cas, ils préfèrent recruter des éboueurs sans diplôme, mais expérimentés.

Comment postuler pour devenir éboueur ?

Pour devenir éboueur, vous pouvez passer le concours d’agent de collecte (catégorie C). Ce denier vous permet d’accéder à la fonction publique territoriale. Néanmoins, certaines villes comme Paris préfèrent recruter après réussite à des épreuves. D’autres municipalités préfèrent sous-traiter la gestion de déchets avec des entreprises privées. Dans ce cas, vous devez postuler suivant les modalités fixées par l’employeur.

Qui paye les éboueurs ?

Les éboueurs sont payés par leur employeur. 

Il s’agit soit de la municipalité ou soit d’une entreprise privée.

Lorsqu’ils sont recrutés par la mairie, les éboueurs ont le statut d’agent de collecte et sont sous le coup du régime de la fonction publique territoriale. 

Quel est le salaire d’un éboueur en Suisse ?

La Suisse est réputée pour être le pays où les salaires sont les plus élevés. Cela se vérifie avec le salaire des éboueurs. En effet, ces derniers gagnent en début de carrière un salaire annuel de 27 000 €.

Quels sont les risques du métier ?

Les conditions et l’environnement dans lequel s’exécute la collecte des ordures recèlent une multitude de risques, obligeant l’éboueur à adopter une attitude préventive.

Voici les principaux risques auxquels sont confrontés les éboueurs :

  • Risques biologiques et chimiques

 De par leur nature, les ordures présentent des risques de piqûres, de coupures, de contamination par des bioaérosols. 

Il faut également se méfier des éclaboussures.

  • Contraintes environnementales 

L’environnement d’un éboueur change continuellement et de nombreux éléments peuvent contribuer à une chute ou une collision : automobilistes, piétons, cyclistes, enfants, aménagement urbain… 

  • Contraintes climatiques

 Le soleil, la pluie, le verglas… Aucun de ces éléments ne facilite le travail de l’éboueur. Ils peuvent même causer la déshydratation, une insolation ou encore une engelure.

Quelques astuces pour réussir dans le métier d’éboueur

La gestion de l’effort est fondamentale chez un éboueur. En effet, le travail d’éboueur exige une grande dépense physique et une forte intensité pour l’exécution et le maintien de l’activité. Il faut savoir que l’éboueur manutentionne plus de deux tonnes d’ordures par heure. 

C’est un parcours de marathonien. Si l’éboueur n’est pas en mesure de gérer son effort en fonction de ses capacités et du contexte environnemental, la fatigue s’emparera de lui et le poussera à modifier ses postures, ses techniques et ses efforts, ce qui fragilisera ses structures. Voici quelques conseils pour vous permettre de vous rendre jusqu’à la fin de votre quart sans être complètement épuisé. 

  • Connaître ses capacités physiques et surtout, être à l’écoute de son corps. 
  • Savoir étaler sa dépense d’énergie sur toute la journée. 
  • Faire des exercices d’étirement avant et après le travail.
  • Faire un échauffement de 5 à 10 minutes ou jusqu’à la sudation avant les exercices d’étirement pour ne pas étirer les muscles à froid.
  • Suivre une routine facile à retenir, par exemple de la tête aux pieds ou l’inverse.
  • Étirez le muscle progressivement (sans à-coups) jusqu’à ce que vous sentiez une résistance, mais sans aller jusqu’à la douleur.
  • Maintenir 20 secondes et répéter.

Les exercices proposés couvrent les principaux groupes musculaires sollicités pendant la collecte d’ordures. Vous pouvez adapter les exercices à vos besoins ou contraintes. 

Il est conseillé de débuter la collecte tranquillement et d’augmenter progressivement le rythme jusqu’à atteindre un rythme de croisière. 

Articles relatifs

Postez un Commentaire