Applications De Gestion De BudgetInvestir 

Comment déclarer ses cryptomonnaies aux impôts en 2021 ?

Saviez-vous que depuis le 1er janvier 2019, les cryptomonnaies sont considérées comme de véritables actifs de la même manière que des actions en bourse ? Il est donc désormais obligatoire de déclarer leur possession ainsi que d’éventuelles plus-values. Pour mieux vous conseiller sur ce qu’il faut faire, voici donc ce guide pour vous aider à déclarer vos cryptomonnaies aux impôts en 2021.

Pourquoi déclarer ses cryptomonnaies aux impôts ?

Obligation légale en France

Les cryptomonnaies comme le Bitcoin, l’Ethereum ou d’autres disponibles sur l’ensemble des plateformes d’échange sont considérés comme des « actifs numériques ».

Cela signifie que de la même manière que des classes d’actifs comme les actions, l’État français va être en mesure de réclamer un prélèvement forfaitaire unique. Ce prélèvement, généralement appelé aussi flat tax, appliqué par l’administration fiscale correspond à 30 % des plus-values réalisées. Dans le détail, c’est 17,2 % de prélèvements sociaux et 12,8 % d’impôt.

Défaut de déclaration : quels sont les risques encourus ?

Il est risqué et fortement déconseillé de vouloir outrepasser cette déclaration. Il faut savoir qu’actuellement de nombreux organismes de contrôle qui luttent principalement contre la fraude fiscale et le blanchiment d’argent sont très actifs depuis déjà plusieurs années. 

Il existe de vrais risques pour un défaut de déclaration, donc mieux vaut être au courant des sanctions qui peuvent s’appliquer.

Ces sanctions peuvent être lourdes de conséquences : 

  • Fiscalement : En cas d’oubli ou d’une déclaration inexacte, vous risquez une majoration de 10 % de vos impôts. Cette majoration peut même atteindre 80 % si l’on estime que vous avez fraudé de manière intentionnelle ;
  • Pénalement : Si la fraude fiscale est avérée, des poursuites peuvent être engagées contre vous. Dans ce cas, vous risquez jusqu’à 500 000 € d’amende et des peines de prison allant jusqu’à 5 ans.

Vous l’aurez compris, pour éviter toute pénalité ou sanction mieux vaut être rigoureux dans votre déclaration d’impôts.

Ce que vous devez déclarer aux impôts

Plus-values sur la cession d’actifs numériques  

Seule la plus-value sur la cession d’actif numérique est taxable. Cela veut bien dire que ce sont uniquement les plus-values réalisées et non la possession de cryptomonnaies qui est imposable.

Il est important de comprendre que les plus-values sont taxées à partir du moment où vous allez vendre une cryptomonnaie dans une monnaie nationale (euros ou dollars par exemple). C’est donc ce bénéfice sur la vente que vous avez faite lors du passage à une monnaie nationale que vous devez déclarer. 

À noter que si vous avez fait des moins-values, il n’y a pas d’imposition. De la même manière, si vos plus-values totales sur l’année ne dépassent pas 304 € alors vous n’avez pas à le déclarer.

Possession de comptes à l’étranger

Vous devez aussi déclarer l’ensemble des comptes ouverts sur des plateformes d’échange qui se situent à l’étranger. Dès lors que vous avez ouvert un compte sur une plateforme qui vous a servi à acheter ou échanger des cryptomonnaies vous devez l’inscrire sur le formulaire Cerfa n°3616-bis lors de votre déclaration d’impôt.

À noter que les plateformes françaises comme Zebitex ou StackinSat ne sont pas concernées par cette obligation de déclaration puisqu’elles sont déjà en relation avec l’administration française. 

Il peut néanmoins être intéressant de favoriser ces plateformes françaises puisqu’elles paient leurs impôts en France contrairement aux plateformes étrangères qui se situent en général dans des paradis fiscaux…

Simplifier la gestion de sa déclaration

Optimiser sa déclaration fiscale

Il existe une astuce pour optimiser votre déclaration fiscale que nous allons vous livrer ici. Étant donné que les plus-values sont taxées uniquement lorsque vous convertissez vos devises numériques en monnaie fiduciaire, il est possible d’éviter ce passage. 

En effet, en utilisant ce que l’on appelle des stablecoins vous avez la possibilité d’éviter de devoir déclarer trop de plus-value. Un stablecoin est une monnaie numérique qui a pour but de répliquer la valeur d’une monnaie fiduciaire (par exemple le dollar). Ces devises, créées pour lutter contre la volatilité peuvent donc faire office de réserve de valeur sur les plateformes d’échange.

C’est pour le moment un vide juridique qui n’a pas encore été comblé par l’administration fiscale. Nous vous encourageons donc à rester attentif à la moindre information qui viendrait à modifier ce statut spécifique pour les stablecoins.

Des assistants disponibles en ligne

Quand il s’agit de devoir déclarer ses plus-values cela peut tourner au véritable casse-tête. En effet, même si le taux d’imposition ne bouge pas (30 %), les opérations de cession à calculer peuvent tourner au cauchemar. Si vous avez effectué énormément de tradings au cours de l’année en passant par de nombreux intermédiaires différents, la déclaration d’impôt peut ressembler à une mission impossible.

Pour ceux qui ne s’en sortent pas, sachez qu’il existe des plateformes permettant de vous simplifier la vie. Ces plateformes françaises comme Coqonut ou Waltio, vont scanner l’ensemble des plateformes sur lesquelles vous avez pu échanger des cryptomonnaies pour déterminer en quelques minutes le montant de vos plus-values à déclarer. Bien que ces services soient payants, ils peuvent être un véritable soulagement et vous faire gagner un temps précieux lors de votre prochaine déclaration d’impôts.

Articles relatifs

Postez un Commentaire